Les contrôles de trajets et leur
importance pour notre société. 

Les caméras intelligentes stockent une énorme quantité de données chaque minute. Au départ, ces données sont encore un fouillis, mais ajoutez y un véritable système  back-office et qu'obtenez-vous comme résultat ? En effet, une énorme quantité de métadonnées.  

Odoo • A picture with a caption

Je suis sûr que beaucoup d'entre vous sauront de quoi nous parlons lorsque nous laissons tomber le mot "métadonnées", d'autres que j'entends marmonner à haute voix "meta-quoi ? 

Pour le dire très simplement, les métadonnées sont des informations qui désignent une énorme quantité de données. Dans cet exemple précis, les métadonnées peuvent être des plaques d'immatriculation, le type de voitures ou la couleur des voitures. 

Les contrôles de trajets et leurs effets                 

En Belgique, sont installés une grande quantité de contrôles de trajets répartis dans tout le pays. Une caméra ANPR (Reconnaissance Automatique des Plaques d'Immatriculation) est placée au début et à la fin d'un trajet contrôlé sur une distance d'environ 4 ou 5 kilomètres. Si vous conduisez trop vite, cela sera également enregistré par ces caméras.  

Des recherches (realisé par Macq et PoliVisu) ont montré que deux ans après le début des contrôles de trajets, il y a jusqu'à quatre fois moins d'excès de vitesse dans la zone couverte par ces contrôles.  




Une analyse générale d'une grande partie des contrôles routiers dans une zone "70 km/h" montre une nette diminution du nombre de conducteurs dangereux et de contrevenants condamnés à une amende. Sur le long terme, on compte 8 % de conducteurs qui roulent à toute allure au début, il en reste seulement 2 % à la fin de l'étude. Si, en revanche, nous examinons la mi-2017 et la mi-2018, nous constatons une brève augmentation du nombre d'infractions. Il s'agit de l'installation et de la mise en service après homologation d'une série de nouveaux contrôles routiers.  

 

Les coulisses de la caméra de l'ANPR                 

Une seule caméra ANPR enregistre des millions de véhicules chaque année. L'enregistrement a lieu lorsqu'un véhicule passe devant une caméra ANPR et que cette caméra est capable de lire clairement la plaque d'immatriculation.  

Vous pouvez imaginer qu'une telle caméra intelligente n'est pas seulement capable de lire les plaques d'immatriculation. En principe, tout ce qui est enregistré sur l'écran est lisible. Tout ce qu'il faut, c'est un bon système back office. Un back-office donne la possibilité de convertir toutes les données enregistrées par la caméra en métadonnées. La lecture des plaques d'immatriculation, par exemple, permet de détecter une voiture qui dépasse une autre voiture là où cela n'est pas autorisé,qui roule trop vite dans une certaine zone, qui franchit un feu rouge, etc. Donc, avec les mêmes données, il y a beaucoup de possibilités d'exploitation.

Si vous souhaitez plus d'informations, n'hésitez pas à nous contacter. Nous serons heureux de vous aider! 


Retourner aux blogposts